Lille:alternataire

> archéologie:alternataire > Plancton > Okiami - liste d’information > ;transmis] Calais 12/07/2015 : Manifestation contre les expulsions et les (...)

 ;transmis] Calais 12/07/2015 : Manifestation contre les expulsions et les violences policières

samedi 12 juillet 2014, par plancton


Plancton relaie 2 appels pour la mani­fes­ta­tion de Samedi 12 Juillet 2014 venant de dif­fé­rents col­lec­tifs calai­siens. Le pre­mier en texte du mail, le second en pièce jointe.

Pour plus d’infos sur la situa­tion à Calais vous pouvez consul­ter : https://pas­seursd­hos­pi­ta­li­tes.word­press.com/ et https://calais­mi­grant­so­li­da­rity.word­press.com/

Plus jamais ça ?!

Nous pen­sions avoir été témoins du pire avec la des­truc­tion de la jungle afghane en 2009 qui a conduit à la rafle de 278 de ses habi­tants et leur mise en réten­tion un peu par­tout en France, cepen­dant, ce mer­credi 4 juillet 2014, une nou­velle étape a été fran­chie. A 6 heures du matin, plu­sieurs com­pa­gnies de gen­dar­mes mobi­les, de CRS, la police natio­nale et la police aux fron­tiè­res, se sont livrées à des rafles mas­si­ves, simul­ta­nées et coor­don­nées de la popu­la­tion migrante de Calais.

Sous cou­vert d’une opé­ra­tion d’expul­sion des lieux de vie dont la date a été main­te­nue secrète, 600 migrant-e-s ont été gazé-e-s, insult-é-e-s, humi­lié-e-s, ter­ro­risé-e-s, arrêté-e-s, dans le silence et l’ombre puis­que tous les témoins ont été vio­lem­ment écartés des lieux d’arres­ta­tion. Ils-Elles ont été escorté-e-s dans des bus qui les ont éloignés de Calais sans avoir la moin­dre idée de leur des­ti­na­tion finale. 200 d’entre eux et elles sont tou­jours en réten­tion et ceux et celles qui ont eu la chance d’être libéré-e-s ne s’en sont pas sorti-e-s indem­nes.

Cette démons­tra­tion de force et de vio­lence poli­cière répond à une volonté d’éloigner, de décou­ra­ger et de ter­ro­ri­ser les migrant-e-s pour qu’ils-elles renon­cent à s’ins­tal­ler dans le pays de leur choix. Cette opé­ra­tion n’est pas sans rap­pe­ler des épisodes his­to­ri­ques fas­cis­tes que nos géné­ra­tions s’étaient promis de ne plus jamais accep­ter, il nous en reviens de remo­bi­li­ser une résis­tance.

Aujourd’hui à Calais, les migrant-e-s ont à nou­veau été chassé-e-s de la ville. La majo­rité d’entre eux et elles sont main­tenu-e-s à la péri­phé­rie, dans des espa­ces où le har­cè­le­ment poli­cier peut donner sa pleine mesure, à l’abri des regards et en toute impu­nité. Cette situa­tion nous ramène 10 ans en arrière et nous ne pou­vons pas accep­ter que les acquis de nom­breu­ses années de lutte soient balayées ainsi.

Nous appe­lons tout le monde à venir à Calais pour s’oppo­ser à cette vague de répres­sion sans pré­cé­dent.

Venez, dès le samedi 12 juillet pour une mani­fes­ta­tion anti-rafle et en soli­da­rité avec les migrant-e-s arrêté-e-s et har­celé-e-s, à 14 heures départ place d’Armes et pour cons­truire ensem­ble dans les jours qui sui­vent une réponse col­lec­tive pour que cette forme d’oppres­sion ne rede­vienne pas la norme

titre documents joints


2002-2018 | Site réalisé avec SPIP | Suivre la vie du site RSS 2.0 | squelette | | Plan du site | logo Lautre