Lille:alternataire

> archéologie:alternataire > Plancton > Okiami - liste d’information > [transmis] Communiqué de presse de diverses organisations du 1 mars 2016 (...)

[transmis] Communiqué de presse de diverses organisations du 1 mars 2016 concernant le démantèlement de la partie sud du bidonville de Calais

mercredi 16 mars 2016, par plancton


Salut,
Vous l’avez peut-être déjà reçu par ailleurs.

Pour plus d’infor­ma­tions, le blog Passeurs d’hos­pi­ta­li­téset celui de Calais Migrant Solidarity don­nent des infor­ma­tions quo­ti­dien­nes.


*Communiqué de presse *

*Calais, le 1er mars 2016*

Le déman­tè­le­ment d’une partie de la zone sud du bidon­ville de Calais a débuté lundi 29 février et se pour­suit mardi 1er mars.

Les asso­cia­tions de sou­tien aux réfu­giés de Calais cons­ta­tent les faits sui­vants :

  • Une expulsion manu militari
    • Des réfugiés sous la menace et la désinformation ont été sommés de quitter leur habitation dans des délais allant de 1 heure à 10 minutes
    • En cas de refus d’exécution, certains réfugiés ont été extraits de leurs abris par les forces de police, et pour certains interpellés immédiatement.
    • Des personnes ont été tenues à distance de leur lieu de vie et empêchées d’y retourner permettant aux forces de police de considérer ces abris comme vides et de procéder à leur destruction.
    • Des réfugiés montés sur le toit de leurs abris en signe de protestation pacifique ont été tenus en joue par des flashballs puis matraqués et certains interpellés.
    • De nombreux réfugiés n’ont pu ni récupérer leurs effets personnels et leurs papiers d’identité, ni trouver une solution alternative pour leur hébergement.
  • Les forces de police ont maintenu à l’écart les citoyens par un large cordon qui encerclait les abris concernés par l’expulsion empêchant ainsi le regard citoyen sur les actions des autorités.
  • Cette opération policière s’est accompagnée de gazage massif et d’utilisation d’un canon à eau de manière indiscriminée et non proportionnée face à une opposition qui affichait clairement sa volonté pacifiste. Ces attaques n’ont fait l’objet d’aucune sommation préalable.
  • Dès le début des opérations, les policiers ont refusé la mise à l’abri des enfants et des familles dans l’école du Chemin des Dunes, les exposant ainsi aux gaz lacrymogènes et à la violence de la répression.
  • Un enfant de 13 ans a été interpellé et emmené par les forces de l’ordre, sans possibilité de contact avec lui.

Au regard de ces faits, force est de cons­ta­ter que les agis­se­ments de l’Etat ne res­pec­tent aucun des enga­ge­ments pris publi­que­ment depuis plu­sieurs jours : absence de bru­ta­lité et de vio­lence, concer­ta­tion et dia­lo­gue, délai pour la mise à l’abri des per­son­nes. Le minis­tre de l’inté­rieur lui-même indi­quait lors de son dis­cours au Mans le 22 février qu’« *à Calais, c’est une solu­tion d’héber­ge­ment pour tous qui est pro­posé pour résor­ber un bidon­ville. Ce n’est pas de dis­sou­dre la souf­france dans le vide avec bru­ta­lité. Ce que nous vou­lons faire dans la zone sud de la Lande, c’est une opé­ra­tion de mise à l’abri * ». Il pour­sui­vait le 25 février à Bruxelles qu’il « *n’a jamais été ques­tion pour le gou­ver­ne­ment fran­çais d’envoyer des bull­do­zers sur la lande pour pro­cé­der à une dis­per­sion des migrants* ».

Ce dis­cours léni­fiant de l’Etat ne vise qu’à camou­fler la réa­lité : l’Etat ne res­pecte pas ses enga­ge­ments. Il entend par­ve­nir à la démo­li­tion com­plète d’un bidon­ville qu’il a lui-même créé en avril 2015, et ceci par tous les moyens sans aucune consi­dé­ra­tion pour les réfu­giés, ni pour les Calaisiens d’ailleurs. Car tout comme les migrants, ils subis­sent depuis main­te­nant plus de 20 ans la même poli­ti­que de l’échec. Celle qui consiste-de Sangatte à l’actuel déman­tè­le­ment de la Jungle- à croire qu’en dépla­çant le pro­blème on le résou­dra.

*Organisations signa­tai­res *

Auberge des migrants
Care4Calais
Collectif Fraternité Migrants Bassin Minier 62
CSP 59
Emmaüs France
FSU 59/62
Help Refugee
Itinérance Cherbourg
Le Gisti
Ligue des droits de l’homme (LDH) Dunkerque
MRAP Dunkerque
Secours Catholique Caritas France
Terre d’errance
Utopia 56


2002-2017 | Site réalisé avec SPIP | Suivre la vie du site RSS 2.0 | squelette | | Plan du site | logo Lautre