Lille:alternataire

> archéologie:alternataire > Plancton > Okiami - liste d’information > [transmis] 16 mai 2015 à 16h à l’insoumise : infotour "10 jours de résistance (...)

[transmis] 16 mai 2015 à 16h à l’insoumise : infotour "10 jours de résistance à Bure"

samedi 16 mai 2015, par plancton


Le col­lec­tif planc­ton trans­met cette invi­ta­tion à la date lil­loise d’un info­tour sur un camp anti-auto­ri­taire et anti-capi­ta­liste contre CIGEO, le nucléaire et leur monde à Bure du 1er au 10 août 2015.

— -

Après-midi d’infor­ma­tion sur le cam­pe­ment inter­na­tio­nal à Bure du 1er au 10 août à l’Insoumise, 10 rue d’arras à lille, le samedi 16 mai 2015 à 16h

"Mieux vaut un ins­tant de vie véri­ta­ble que des années vécues dans un silence de mort." (Michel Bakounine)

Il y aura bien un cam­pe­ment poli­ti­que à Bure cet été, du 1er au 10 août 2015. Ce sera à Bure comme ç’aurait pu être n’importe où ailleurs. Nous ne man­quons cer­tai­ne­ment pas de ter­rains de luttes, dans toutes les villes aussi bien qu’à Notre-Dame-des-Landes, Sivens, Roybon, Chambéry, Hambach, Val-Susa, Khimki, Rosia Montana, Gorleben ou ailleurs.

Venir à Bure, cela ne signi­fie pas qu’on doive se défi­nir comme mili­tant écologiste ou anti­nu­cléaire, mais qu’on croit en la néces­sité de s’orga­ni­ser au-delà de cer­tai­nes luttes spé­ci­fi­ques, pour créer des pas­se­rel­les et des énergies com­mu­nes entre des luttes qui se rejoi­gnent : contre l’auto­rité et les struc­tu­res de domi­na­tion, contre le sexisme, contre le capi­ta­lisme, le racisme et le colo­nia­lisme, contre les logi­ques sécu­ri­tai­res et contre les grands pro­jets d’amé­na­ge­ment du ter­ri­toire et de réno­va­tion urbaine. Et, au-delà de notre rap­port cri­ti­que au monde exis­tant, aussi et sur­tout pour la mise en place d’espa­ces de liberte, auto-orga­ni­sés, où nous réflé­chi­rons à des alter­na­ti­ves concrè­tes aux sys­tè­mes exis­tants, et appor­te­rons une atten­tion par­ti­cu­liere a ce que chacun-e puisse y trou­ver une place et s’y sentir bien.

Il y aura un pre­mier temps long pour par­ta­ger, cons­truire, échanger, s’engueu­ler et tenter de déve­lop­per ensem­ble des visions col­lec­ti­ves à long terme, à partir des réus­si­tes et des échecs du passé, mais aussi des enjeux d’aujourd’hui.

Pensé dans une conti­nuité, comme un pas vers des stra­té­gies col­lec­ti­ves de long terme, ce cam­pe­ment en deux temps veut per­met­tre à la fois de souder entre elles les per­son­nes qui s’orga­ni­sent déjà, et la ren­contre avec celles qui res­sen­tent la néces­sité aujourd’hui d’expri­mer cette révolte que nous res­sen­tons tou-te-s. Pensé hors de l’urgence et hors des agen­das impo­sés, le cam­pe­ment résulte d’une envie de pren­dre le temps de se ren­contrer, tout en se réser­vant aussi la pos­si­bi­lité d’agir.

A l’issue d’un temps de réflexion et d’échanges entre celles et ceux qui par­ta­gent nos convic­tions, nos maniè­res d’être ensem­ble et nos luttes, nous vou­lons sen­si­bi­li­ser et agir plus lar­ge­ment sur le combat que nous menons contre l’indus­trie nucléaire, à Bure et ailleurs. Alors que l’Andra s’apprête à trans­for­mer irré­mé­dia­ble­ment la région en pou­belle nucléaire, nous vou­lons nous donner les moyens de ren­for­cer et de faire vivre la lutte locale contre l’enfouis­se­ment des déchets nucléai­res, dont les enjeux dépas­sent lar­ge­ment les pro­blé­ma­ti­ques de ter­ri­toi­res.

Il y aura donc aussi des temps d’action autour de la fin de semaine, qui s’orga­ni­se­ront col­lec­ti­ve­ment et/ou en affi­nité, selon les moda­li­tés et envies qui émergeront parmi les par­ti­ci­pant-e-s au cam­pe­ment.

Le cam­pe­ment n’est ni une fina­lité ni une solu­tion, il n’est qu’un moyen fra­gile pour per­met­tre la ren­contre dans un monde qui nous vole chaque jour un peu plus d’espa­ces et de liber­tés. C’est cons­cient-e-s de cette fra­gi­lité que nous invi­tons chacun-e à venir appor­ter ses points de vue, ses cri­ti­ques, ses énergies et ses expé­rien­ces, et affir­mer sa volonté d’agir sans com­pro­mis contre les logi­ques qui vou­draient nous sou­met­tre.

Nous appe­lons donc à rejoin­dre Bure dès le 1er août 2015 pour deux à trois jours de mon­tage du cam­pe­ment, avant de pour­sui­vre sur plu­sieurs jours de par­tage, de dis­cus­sions et d’ate­liers, puis d’action.

Plus d’infos sur : http://campvmc.noblogs.org/
Contact : vmc chez riseup.net


2002-2020 | Site réalisé avec SPIP | Suivre la vie du site RSS 2.0 | squelette | | Plan du site | logo Lautre