Lille:alternataire

> archéologie:alternataire > La Sociale (2002-2012) > 03 (décembre 2002) > édito

édito

décembre 2002


Alors ce vaste mou­ve­ment social, c’est pour quand ? On a failli y croire fin novem­bre, avec ces grèves dans le public et dans le privé. Mais si cer­tai­nes durent (France 3, ins­pec­teurs du permis…), les rou­tiers ont été rapi­de­ment réduits au silence par un gou­ver­ne­ment bri­seur de grève. Les pre­miers bar­ra­ges ont été déga­gés à grands coups de matra­que et de pro­pa­gande des médias sur la grogne-des-usa­gers-pris-en-otage.

Découragés, les pre­miers mou­ve­ments de contes­ta­tion l’ont été aussi par les magouilles électoralistes des gros appa­reils syn­di­caux. Alors que cer­tains syn­di­cats font de la publi­cité sur les pan­neaux 4x3, les autres , - hormis la CNT et les SUDs- se livrent à une foire d’empoi­gne pour se démar­quer de leurs concur­rents. C’est à qui se mon­trera tour à tour le plus vin­di­ca­tif, puis le plus « cons­truc­tif » (com­pre­nez : docile), à l’appro­che des élections prud’homa­les et pari­tai­res. Le tout en veillant à seg­men­ter les luttes afin d’atti­rer les voix sur son nom propre.

Et l’inté­rêt des tra­vailleur-se-s, des chô­meur-se-s, des étudiant-e-s dans tout ça ? Nous avons toutes et tous de bonnes rai­sons de gueu­ler. Ne soyons pas dupes des manœu­vres d’appa­reils et défen­dons-nous nous-mêmes, à la base.
Tou-te-s ensem­ble !


2002-2020 | Site réalisé avec SPIP | Suivre la vie du site RSS 2.0 | squelette | | Plan du site | logo Lautre