Accueil > Agenda > Lettre au père Noël (CSP59)

Lettre au père Noël (CSP59)

mercredi 25 décembre 2002

La lettre que nous envoyons au père Noël aurait pu être écrite par un des nombreux enfants dont les parents sont sans-papiers. Elle exprime le caractère scandaleux de notre époque et de notre monde où voisine richesse et pauvreté, statut de droits pour les uns et absence de papiers pour d’autres. Elle nous appelle tous à agir pour que cesse le scandale des sans-papiers en exigeant la régularisation globale.

Cher Papa Noël

Voici le moi de décembre et Noël se prépare dans la plupart des familles de France. Les galeries marchandes et les rues sont illuminées et décorées de guirlandes multicolores. Je ne voudrais pas gâcher cette joie mais je dois vous dire que pour des centaines de millions d’enfants d’Afrique, d’Asie et d’Amérique Latine, Noël est le moment le plus difficile de l’année. Je dois vous dire que pour trois cent mille sans-papiers de France, Noël est également le moment le plus dur de l’année. Toute l’année est un calvaire mais Noël c’est encore plus dur.

Ne vous inquiétez pas père Noël, je ne vous écris pas pour vous demander des jouets ou d’autres cadeaux. Je vous demande juste de prendre un peu de temps pour lire ma petite lettre d’une petite enfant de sans-papiers. De toute manière je sais que vous ne pouvez passer avec votre petit traîneau que dans les maisons et les appartements. Moi, mes parents ne peuvent pas avoir de maison parce qu’ils sont sans-papiers. Alors nous allons de foyer en foyer. C’est pour cela que je ne laisse pas d’adresse car elle change si souvent.

Dans le pays où je suis né, des centaines de milliers d’habitants meurent de faim, de froid ou sont assassinés par des hommes du gouvernement ou par des terroristes. Depuis que je suis en foyer, j’ai rencontré d’autres enfants sans-papiers qui viennent d’autres pays pauvres et dictatoriaux et chez eux aussi la misère et la mort règne. J’ai rencontré aussi des célibataires qui ont les mêmes difficultés que nous qui sommes en famille. Je ne veux pas vous embêter avec cela mais dans nos pays nous mourrons ( car on ne peut pas dire vivre dans ces conditions) avec entre un et cinq dollars par jour. Attention, ce n’est pas moi qui le dit, ce sont des personnes très sérieuses qui passeront d’excellentes fêtes de Noël et de fin d’année.

La première chose que je voudrais comme cadeau c’est une explication de ceci : d’un côté on dit que nos pays sont producteurs de matières premières, d’énergies et d’aliments ; d’un autre côté les organismes internationaux disent qu’il y a assez d’aliments pour nourrir toute la planète (et même beaucoup plus). Alors je voudrais comprendre pourquoi nous mourrons encore de faim et de pauvreté père Noël ? C’est pour cela que je ne vous demande pas de jouets mais simplement une explication : Pourquoi à un endroit on distribue des jouets et à un autre endroit nous avons l’estomac vide ? Malheureusement nous ne pouvons pas manger les jouets parce qu’en plus ils sont fabriqués par les enfants des pays pauvres.

La deuxième chose que je voudrais demander c’est encore une explication mais cette fois ci sur les gouvernements des pays pauvres. Ces gouvernements sont vos amis. Souvent, vous les avez aidés à prendre le pouvoir ou à le garder. Vos armées sont toujours présentes pour les défendre quand ils ont des difficultés. Ils exercent une dictature mais ils ont votre soutien. C’est vrais que grâce à cela vous pouvez avoir accès au pétrole, au gaz et aux autres matières premières. Grâce à ce soutien vous pouvez offrir des jouets à vos enfants mais nous nous restons le ventre vide. Et quand mon papa c’est révolté contre cela, il a été poursuivi, emprisonné et torturé par la police du gouvernement qui est votre ami.

La troisième demande que je voudrais faire est encore une explication. Je voudrais savoir pourquoi quand nous fuyons la misère, la pauvreté et la répression nous nous retrouvons sans-papiers alors que dans ce pays même les animaux domestiques ont des papiers ? Pourtant mon papa n’arrête pas de travailler depuis qu’il est en France. Il travaille au noir dans le bâtiment et ma maman dans la restauration. Je ne les vois presque plus car ils font des horaires d’esclaves. Je ne comprend pas tout mais à la télé, un ministre avec un nom étranger (Sarkosy je crois) vient d’annoncer qu’on va nous enlever la CMU c’est à dire que nous ne pourrons plus nous soigner. C’est un drôle de cadeau de noël.

Alors monsieur le père noël ne pourrait-on pas faire un beau cadeau au monde entier : par exemple ouvrir les frontières et partager les richesses ; par exemple ne plus soutenir les dictatures de nos pays. Et encore monsieur le père Noël, je ne suis qu’un petit enfant et je ne comprend pas tout mais je crois qu’il est urgent de régulariser mes parents et tous les sans-papiers. De toute façon mon papa et ma maman disent souvent depuis qu’ils sont au CSP59 que si cela ne change pas, il y aura de la révolte. Je ne comprend pas toujours ce que disent les grands du CSP mais je sens qu‚ils ont raison quand ils disent que seule la lutte paye.

Au revoir père Noël

Comité des Sans Papiers 59 (CSP59) - sans local depuis août 2002
tel : 06.80.57.50.61 - fax : 03.20.56.13.37 - 03.20..52.76.92


2002-2023 | Site réalisé avec SPIP | Suivre la vie du site RSS 2.0 | squelette | | Plan du site | logo Lautre