Accueil > archéologie:alternataire > Communiqué du 3 juin n° 1 - CSP59

Communiqué du 3 juin n° 1 - CSP59

jeudi 3 juin 2004

Journée de ce mercredi 2 juin 2004 qui restera dans la mémoire comme une de ces journées de honte pour la République.

Des Sans Papiers accueillis à l’hôpital, puis en catimini kidnappés les uns après les autres. 96 femmes et 35 hommes sont « triés » par la police dans l’enceinte même de l’hôpital pour être embarqués en direction de la police de l’air et des frontières.

Des personnels de l’hôpital qui cachent des Sans Papiers pour qu’ils échappent aux arrestations honteuses fomentées par une préfecture incapable de donner une réponse politique à la question politique, sociale et démocratique des Sans Papiers. Honneur à ces personnels là.

Des soutiens sont aussi arrêtés et conduits au Commissariat central puis relâchés quelques heures plus tard.

A l’hôpital les Sans Papiers ont la visite et le soutien d’Hélène FLAUTRE des VERTS, tête de liste aux européennes.

Les Sans Papiers se replient face à la préfecture et reçoivent la visite et le soutien de Mme DEMESSINE, Sénatrice et ex-Ministre et de Jacky HENIN, Maire de Calais et tête de liste aux européennes du PCF.

Après des heures de manifestation devant la Police de l’Air et des Frontières (PAF), les Sans Papiers se sont repliés à la BOURSE DU TRAVAIL, la MAISON DES TRAVAILLEURS.

La Préfecture fait barrer la porte d’accès à la BOURSE du TRAVAIL par des véhicules. Interdit l’accès à la BOURSE du TRAVAIL de l’eau, des biberons, du lait et des personnes.

Les manifestants se regroupent devant la BOURSE du TRAVAIL. Ils sont de plus en plus nombreux. Ordre est donné à la police et aux CRS de « trier » à nouveau sous prétexte d’un « contrôle d’identité ». Les noirs et les maghrébins sont embarqués. Ils sont au nombre de 5 déférés comme ceux du matin à la PAF. L’apartheid en pleine ville de Lille, qui l’aurait cru. Le repli à la BOURSE du TRAVAIL a déjoué le stratagème préfectoral qui consistait à maintenir les Sans Papiers devant la PAF jusqu’à la nuit tombée pour ensuite les charger au prétexte de « tapage nocturne ».

La Secrétaire Générale de FO ferme à clef la porte d’accès, côté FO/CFDT et déclare : « Tant que vous nous empêcher pas de travailler, nous n’avons aucun problème ». Le Secrétaire Général de la CGT appelle le Préfet pour lui signifier son opposition au bouclage de la BOURSE, côté CGT.

Les deux Secrétaires Généraux conviennent d’une réunion avec le CSP59 jeudi après midi.

Les Sans Papiers à l’intérieur de la BOURSE organise la nuit à la belle étoile et des couvertures sont ramenés par les soutiens. Des représentants du Secours Populaire, d’Emmaus, du Secours Catholique proposent pour le lendemain eau, sucre, thé pour les grévistes de la faim, sac de couchage, couverture et autres matériels pour soutenir l’action citoyenne, démocratique et anti-raciste des Sans Papiers.

Un appel est lancé par le CSP59 pour une mobilisation dès 5h du matin à la BOURSE du TRAVAIL.

Par ailleurs le CSP59 se félicite et l’en remercie que la Mairie de Lille ait donnée son accord pour fournir nourriture et lieu de bain aux Marcheurs de la Marche européenne des Sans Papiers (86 au total, dont 84 Sans Papiers et 2 chômeurs du Mouvement des Chômeurs d’Arras).

Fait à Lille le 3 juin 2004. Le CSP59

PS : [note du Gromelifa] les remerciements du CSP59 envers des candidats à l’élection européenne et envers la mairie n’engagent évidemment que lui-même et celles/ceux qui croient aux bienfaits des mascarades électorales.


2002-2022 | Site réalisé avec SPIP | Suivre la vie du site RSS 2.0 | squelette | | Plan du site | logo Lautre