Accueil > archéologie:alternataire > Grève de la faim : mise à jour 1 [maj1]

Grève de la faim : mise à jour 1 [maj1]

mercredi 2 juin 2004

LE PREFET PROCEDE A DES ARRESTATIONS CLANDESTINES DE SANS PAPIERS EN GREVE DE LA FAIM AUX URGENCES DU CHRU DE LILLE

14h : Les sans papiers ont tenté de revenir vers les Urgences soutenir leurs camarades, mais ils ont été bloqués par la police. Ils sont actuellement entre 300 et 400 en rassemblement place de la République. Les sans papiers encerclés aux Urgences ont été embarqués par la police que des soutiens. Tous emmenés à la PAF, Bd d’Alsace, les soutiens auraient été libérés. D’autres soutiens restés devant les Urgences sont toujours bloquéS par la police. IIs viennent d’être emmenés en fourgon au commissariat central de Lille. Certains sont enfermé et menottés ( une quinzaine). 131 personnes sans papiers étaient entrées dans les Urgences, dont 96 femmes avec des enfants, et 35 hommes. Une soixantaine de sans papiers ont été arrêtés et conduits à la PAF. Certains en sont ressortis, ainsi que des soutiens. Une vingtaine de personnes manifestent actuellement devant la PAF. Le groupe de 300 à 400 personnes rassemblé place de la République va les rejoindre.

13h - Communiqué du CSP59

Suite aux arrestations de sans papiers grévistes de la faim à l’intérieur même des Urgences, les sans papiers ont décidé de se replier en masse place de la République par respect pour l’hôpital. Hors au moment où les sans papiers arrivaient Porte des Postes en direction de la République, une cinquantaine de sans papiers qui étaient à l’intérieur des urgences ont été mis dehors par la police et sont actuellement encerclés. L’intention des policiers est d’effectuer des contrôles pour procéder à des arrestations. Les sans papiers retournent en direction de l’hôpital et exigent la libération de tous leurs camarades et le respect par le préfet de la sérénité exigée dans tout hôpital. Le préfet ne respecte pas les malades et agit en fauteur de trouble au sein de l’hôpital.

Mercredi 2 juin 2004, 12h - Urgences du CHRU de Lille 3 camionnettes de police viennent d’emmener des sans papiers grévistes de la faim qui se sont présentés ce matin à partir de 10h aux urgences du CHRU de Lille. Ces personnes étaient entrées dans les services des urgences. Elles ont été emmenées vers une destination inconnue. Des camionnettes de police continuent à arriver aux CHRU. Ceci ressemble de toute évidence à une arrestation clandestine du Préfet au sein même du service des urgences où sont " accueillis " les sans papiers en grève de la faim. Les sans papiers ( environ 200 ) ont décidé de ne plus rentrer aux Urgences du CHRU de Lille étant donné qu’ils s’y font arrêter une fois à l’intérieur, alors qu’ils s’y rendaient pour leur état de santé. Ils ont décidé de se rassembler place de la République à Lille.

13h - Communiqué du CSP59

Suite aux arrestations de sans papiers grévistes de la faim à l’intérieur même des Urgences, les sans papiers ont décidé de se replier en masse place de la République par respect pour l’hôpital. Hors au moment où les sans papiers arrivaient Porte des Postes en direction de la République, une cinquantaine de sans papiers qui étaient à l’intérieur des urgences ont été mis dehors par la police et sont actuellement encerclés. L’intention des policiers est d’effectuer des contrôles pour procéder à des arrestations. Les sans papiers retournent en direction de l’hôpital et exigent la libération de tous leurs camarades et le respect par le préfet de la sérénité exigée dans tout hôpital. Le préfet ne respecte pas les malades et agit en fauteur de trouble au sein de l’hôpital.

LA LUTTE CONTINUE PAPIERS POUR TOUS Le CSP59


2002-2021 | Site réalisé avec SPIP | Suivre la vie du site RSS 2.0 | squelette | | Plan du site | logo Lautre