Lille:alternataire

> Agenda > [Lille] 14h : rassemblement au Tribunal administratif contre le projet (...)

[Lille] 14h : rassemblement au Tribunal administratif contre le projet d’aménagement de la friche Saint-Sauveur

par PARC (Protection, Aménagement et Réappropriation Collective)

mardi 18 septembre 2018 (14 h 00)


Bonjour à tous,

Comme vous le savez peut-être, nous avons participé à la création de l’association PARC, asso ad’hoc permettant de contester le projet d’aménagement de la friche Saint-Sauveur (Protection, Aménagement et Réappropriation Collective).

Avec PARC, nous serons devant le Tribunal administratif demain à 14 h (le 18/09 donc) au nom de l’asso qui édite la revue Hors-sol, l’ASPI (Asso pour la Suppression des Pollutions Industrielles).

La voie juridique est un outil parmi d’autres, mais le seul qui fera flancher la Ville et Euralille, a priori, ce sera la mobilisation (voir : Notre-Dame-des-Landes). Et un procès peut y contribuer.

En attendant que les masses se radinent, nous serons donc devant le juge demain. L’enjeu principal va plus loin que les considérations techniques sur l’étude d’impact de la ZAC Saint-Sauveur (les relevés de pollution, les estimations sur l’air, la nappe phréatique, etc). L’enjeu principal d’après nous sera de contester « l’intérêt général » du projet.

Or, ici, deux considérations s’affrontent. Il y a celle de la Ville et des promoteurs, qui mettent en avant le besoin de logements (1 200 par an qu’il faudrait construire sur la métropole). Et la nôtre, qui a trait à la santé, au bien-être, on appelle ça comme on veut.

Il faut s’attendre à ce que le juge administratif soit plus habitué des recours DALO (Droit au Logement Opposable) qu’aux enjeux « écologiques ». C’est pourquoi il est souhaitable qu’on soit nombreux devant lui pour contester la « densification » urbaine. Du haut de la grande roue qui se trouve en ce moment à la fête foraine, nous avons compté plus d’une trentaine de grues à Lille et ses alentours. La crise du BTP est bien derrière nous, celle de la pollution de l’air devant nous.

Nous n’acceptons pas l’idée, comme l’a dit Aubry, que la revendication d’une ville vivable soit « un truc de bobo ». Pourquoi seuls les habitants de Bondues ou Marcq auraient le droit à des jardins ? Nous aussi, on veut vivre comme des rois !

Enfin, notez que l’association PARC tient son assemblée générale jeudi 21 à 19 h à la MRES. Vous êtes les bienvenus. Et si vous avez envie de soutenir notre initiative, vous pouvez nous envoyer de l’argent à l’ordre de PARC, 3 rue du Plat à Lille.

À bientôt.
Hors-sol.


2002-2022 | Site réalisé avec SPIP | Suivre la vie du site RSS 2.0 | squelette | | Plan du site | logo Lautre