Lille:alternataire

> archéologie:alternataire > Fédération anarchiste : groupe de Lille > Projection/Rencontre : "Ne vivons plus comme des Esclaves" - En présence du (...)

Projection/Rencontre : "Ne vivons plus comme des Esclaves" - En présence du réalisateur et de camarades anti-autoritaires Grecs.

samedi 21 septembre 2013, par FA-Lille


Bonjour, le groupe de Lille de la fédé­­ra­­tion anar­­chiste vous convie

à la pro­jec­tion du film "Ne vivons plus comme des escla­ves" ce diman­che 29 sep­tem­bre à 19h30 au Centre Culturel Libertaire (CCL, 4 rue de Colmar, métro porte des pos­­tes). Le film sera suivi d’un débat avec le réa­li­sa­teur ainsi que des mili­tants liber­tai­res Grecs.

Résumé du film :

Venu des cata­com­bes grec­ques de l’Europe, un mur­mure tra­verse le conti­nent dévasté : « Ne vivons plus comme des escla­ves » (pro­non­cer « Na mi zisoumé san douli » en grec). Sur les murs des villes et sur les rochers des cam­pa­gnes, sur les pan­neaux publi­ci­tai­res vides ou détour­nés, dans les jour­naux alter­na­tifs et sur les radios rebel­les, dans les lieux d’occu­pa­tion et d’auto­ges­tion qui se mul­ti­plient, tel est le slogan que la résis­tance grec­que dif­fuse, jour après jour, et nous invite à repren­dre en chœur sur les mélo­dies de ce film à ses côtés. Un grand bol d’air frais, d’enthou­siasme et d’uto­pies en marche, venu de la mer Égée.

Au sujet du réalisateur :

Le 21 septembre 1970, il nait à Martigues d’un père ouvrier grec et d’une mère française et enseignante diplômée en philosophie, tous deux artistes-peintres.

En 1985, première publication poétique dans la revue L’olivier.

En 1991, lors de son service militaire français, il est exclu de l’EOR d’Évreux et dégradé pour “insoumission”. En 1992, il part à Athènes où il vit clandestinement en situation de déserteur du service militaire grec.

En 1997, il crée un café-philo à Durfort, dans le Tarn. En 1998, essaimage de multiples cafés-philo, naissance de L’Agora 81 et parution du livre Vous avez dit philosophie citoyenne ?, il co-fonde la coopérative d’édition La gouttière. En 1999, il coordonne le premier colloque international sur les cafés-philo puis du second l’année suivante. Lancement du Festival Philo des champs et du Woodstock-philo, au bord du lac de St-Ferréol.

En 2000, il publie le recueil Poèmes insoumis qui est retiré de la vente à Athènes, certains textes ayant été jugés blasphématoires.

En 2009 Intervenant, en mai, au second "Contre-Grenelle de l’Environnement" (à l’invitation de “La Décroissance” et des “Casseurs de Pub”).

En 2011 Plusieurs auteurs et compagnons de route sollicitent son retour littéraire ou politique, parfois sous la forme d’hommage comme celui du politologue Paul Ariès, en février, en page 2 du numéro 76 du mensuel La Décroissance. Participation à la fondation du journal Siné-Mensuel, pour lequel il rédige des articles sur la situation grecque ainsi que des fiches-conseil humoristiques. Parution du livre “Derrière les mots” aux Éditions Libertaires, sous la forme d’un abécédaire illustré par Siné. Tournée de la conférence “Ce qui se joue en Grèce” en partenariat avec le groupe de rébétiko “Ta Limania Xena”.

En 2012 parution du livre “Paroles de murs athéniens” aux Éditions Libertaires, témoignage de trois années de reportages aux côtés des indignés et émeutiers Grecs. Tribune “La Grèce berceau d’un autre monde” avec Raoul Vaneigem publiée en France dans Libération et en Grèce dans ΔΡΑΣΗ. Réjane Trémel, Samuel Wahl et Isabelle Sylvestre l’intègrent dans leur court-métrage “Grèce générale”.

Yannis Youlountas a diversement écrit sur la « crise grecque » ces dernières années. Cette fois, c’est avec poésie qu’il délaisse l’analyse chiffrée pour un voyage émouvant fait de rencontres et de chansons au cœur de la résistance et des alternatives qui se renforcent de jour en jour.


2002-2021 | Site réalisé avec SPIP | Suivre la vie du site RSS 2.0 | squelette | | Plan du site | logo Lautre