Lille:alternataire

> Lil·bertaria > T’as pas 100 balles ?

Imprimerie Véré

T’as pas 100 balles ?

article paru dans Le Clampin libéré : mensuel du Nord et du Pas-de-Calais 2e trimestre 1977 (le n° 29, le dernier !… provisoirement)

vendredi 1er avril 1977


On vous a déjà parlé de l’Imprimerie Véré dans le numéro 26 du Clampin. Mais c’est que eux aussi ont des pro­jets. Jugez un peu de la lettre qu’ils dis­tri­buent en ce moment :

Bonjour Ami,

Vous connais­sez le Clampin libéré, peut-être aussi La Gayette, Légitime Défense, La Voix des Travailleurs, ou encore le tout nou­veau Cri du Boulonnais qui sont autant de jour­naux régio­naux. Peut-être aussi avez-vous entendu parler de L’Atelier ou L’Vaclette, jour­naux de quar­tier, res­pec­ti­ve­ment de l’Alma-Gare de Roubaix et du Vieux Lille.

Il fau­drait citer encore une flopée de jour­naux mar­gi­naux ou paral­lè­les, de bul­le­tins d’asso­cia­tions, de comi­tés de défense, de bro­chu­res syn­di­ca­les, poli­ti­ques, écologiques, pour ache­ver de pré­sen­ter la pro­duc­tion de l’Imprimerie Veré.

Un hasard ? Non bien sûr.

Car le « genre de la maison » c’est jus­te­ment de donner la parole à ceux qui veu­lent s’expri­mer, en met­tant à leur dis­po­si­tion l’outil for­mi­da­ble qu’est une impri­me­rie.

Et la plu­part des jour­naux cités au début doi­vent beau­coup de leur exis­tence, sinon leur survie à notre impri­me­rie, qui, ne tra­vaillant que pour des mili­tants, est par défi­ni­tion une impri­me­rie mili­tante.

Seulement voilà. On en a marre.

On en a marre du pro­vi­soire défi­ni­tif, des locaux exigus, des horai­res impos­si­bles. Alors au choix : se donner les moyens d’un véri­ta­ble moyen d’expres­sion donc d’impres­sion, se pla­çant à contre-cou­rant des moyens exis­tants, soit tout arrê­ter avant de cra­quer…

Nous, on pré­fère la pre­mière solu­tion, à savoir trans­for­mer l’impri­me­rie Véré en coo­pé­ra­tive (SCOP) fonc­tion­nant avec des sala­riés, des locaux cor­rects, une per­ma­nence, un télé­phone,… et aux mêmes prix…

Si vous nous avez lu jusque là, c’est que la ten­ta­tive ne vous semble pas con. Et main­te­nant Mesdames-Messieurs voilà le gros mor­ceau, il nous faut de l’argent, hé hé.

Pourquoi ? Ça se sait que l’impri­me­rie Véré est une affaire solide, malgré quel­ques clients indé­li­cats (que nous ne nom­me­rons pas bien qu’ils le méri­te­raient les salauds…).

Seulement pour de meilleu­res condi­tions de tra­vail, pour main­te­nir les prix les plus bas pos­si­ble et une meilleure effi­ca­cité du temps de tra­vail, il nous faut effec­tuer quel­ques achats, mas­si­cot, banc photo pour pla­ques plas­ti­que, IBM com­po­sphère, plieuse, dans des locaux cor­rects. Votre fric, c’est à ça qu’il ser­vira, c’est une garan­tie qui passe après l’acquis d’une expé­rience col­lec­tive déjà ancienne.

Donc, main­te­nant, c’est à vous de déci­der.

Les mem­bres fon­da­teurs de la SCOP : A. Duvet (au 66) - D. Fillebeen (impri­meur) - Ph. Lewman (comé­dien et impri­meur) - MP. Martin (tex­tile) - JL Porquet (Clampin et pho­to­gra­veur) - Ph. Robinet (Clampin et ingé­nieur) - R. Verept (P2 et impri­meur).

Pour ceux qui veu­lent des expli­ca­tions com­plé­men­tai­res 66, rue de Wazemmes - Lille.


2002-2017 | Site réalisé avec SPIP | Suivre la vie du site RSS 2.0 | squelette | | Plan du site | logo Lautre