Lille:alternataire

> archéologie:alternataire > La Sociale (2002-2012) > 33 (juin 2011) > Aubry : plus royaliste que le roi

édito

Aubry : plus royaliste que le roi

jeudi 30 juin 2011


Du 28 avril au 23 juin der­nier, Martine Aubry et toute l’équipe muni­ci­pale de la ville de Lille étaient en tour­née pour pro­mou­voir le « bilan de mi-mandat » de la majo­rité PCF-PS-Verts-Modem élue en 2008. Avec force com­mu­ni­ca­tion et petits fours, la tour­née d’auto-pro­mo­tion de la récente can­di­date à l’élection pes­ti­len­tielle s’est atta­chée à déve­lop­per ses trois axes « prio­ri­tai­res » : réa­mé­na­ge­ment urbain, poli­ti­que de l’emploi et sécu­rité. Trois axes qui cachent en fait une seule et même poli­ti­que de gen­tri­fi­ca­tion — ou pour le dire en des termes moins pom­peux —, une poli­ti­que visant à ins­tal­ler les riches et les entre­pre­neurs dans le coeur de la ville, tandis que les plus pau­vres d’entre nous se voient repous­sés tou­jours plus loin en péri­phé­rie.

Sur le réa­mé­na­ge­ment urbain d’abord, la mairie pré­voit la cons­truc­tion de 3 400 loge­ments sur la durée de son mandat. Ce vaste projet de réa­mé­na­ge­ment urbain, cein­tu­res « verte » et « bleue » com­pri­ses [1], s’appa­rente sur bien des points à un net­toyage de façade des­tiné à atti­rer inves­tis­seurs et capi­taux. Et tant pis pour ceux et celles qui ne pour­ront encais­ser la flam­bée des prix de l’immo­bi­lier qui ne man­quera pas de se mani­fes­ter : illes iront loger ailleurs. Lille doit être une ville « attrac­tive », « com­pé­ti­tive ». Lille 3000 et la gare Saint-Sauveur ont servi de pro­duit d’appel, Euratechnologie [2] et le futur Grand Stade ne feront que para­che­ver le tra­vail. D’ailleurs depuis peu, la ville de Lille est passée devant Lyon en sur­face de bureaux dis­po­ni­ble. Mais pour qui rou­lent ces élus qui se pré­sen­tent devant nous le cœur sur la main ? Avec leurs zones fran­ches, leurs par­te­na­riats et leurs aides à la créa­tion d’entre­pri­ses, ils res­sem­blent à s’y mépren­dre à de vrais petits VRP, se ser­vant de leur ville comme d’une image de marque qu’il faut refour­guer à la pre­mière grosse ensei­gne venue. Au plus grand bon­heur de Partouche, Décathlon et Édouard Leclerc.

En matière de sécu­rité, il y a main­te­nant quel­ques années que le Parti Socialiste a com­pris que pour gagner une élection, il devait lui aussi assu­mer son rôle de gen­darme et ras­su­rer l’électorat conser­va­teur. Damant le pion à Nicolas Sarkozy, Martine Aubry s’est excla­mée, lors de cha­cune de ses réu­nions publi­ques : « il nous manque 400 poli­ciers à Lille, des postes que le gou­ver­ne­ment a sup­primé ». En ligne de mire les nui­san­ces sono­res et « les ris­ques d’acci­dents pro­vo­qués par les scoo­ters et autres quads ». On croit rêver. Tous les pré­tex­tes sont bons pour foutre des keufs par­tout et encore plus dans les quar­tiers popu­lai­res. Le PS n’échappe pas à la règle. Par contre il fait silence sur l’affaire Hakim Djelassi, cet habi­tant du Vieux Lille de 31 ans retrouvé mort dans un four­gon de police en novem­bre 2009.

Finalement, avec une majo­rité ratis­sant aussi large et une oppo­si­tion de droite qui n’a de toutes façons rien à redire aux pro­jets en cours, la muni­ci­pa­lité a le champ libre. On aurait tort de croire le PS inca­pa­ble d’être lui aussi un bon petit ges­tion­naire de ville modèle : asep­ti­sée, froide et fli­quée mais toute ouverte aux inves­tis­seurs. Au contraire, son rôle à Lille, comme à Paris, Lyon, Nantes, Angers ou Dijon, est d’atti­rer la classe moyenne supé­rieure, étape néces­saire à la « dyna­mi­que » des gran­des métro­po­les. Au regard de ce bilan de mi-mandat, on ne peut qu’être d’accord avec les lèche-bottes de la majo­rité muni­ci­pale : Aubry est prête pour le grand bain.

Notes

[1Comprendre : on va plan­ter des arbres et remet­tre en eaux l’avenue du Peuple belge pour faire plai­sir aux tou­ris­tes et à l’adjoint, Pierre de Saintignon.

[2Parc d’acti­vi­tés situé aux Bois Blancs et dédié aux Technologies de l’infor­ma­tion et de la com­mu­ni­ca­tion (TIC). « Innovation » et « Excellence » sont ses mots d’ordre.


2002-2017 | Site réalisé avec SPIP | Suivre la vie du site RSS 2.0 | squelette | | Plan du site | logo Lautre