Bibliothèque du CCL

Accueil > Catalogue > Que la crise s’aggrave

Que la crise s’aggrave

Partant, François

(1978)

(X - PAR) --> étagère X — Économie

Edition Solin, 1978, 179 p.

En 1978, quand François Partant écrivit Que la crise s’aggrave ! on ne parlait encore ni de mondialisation, ni de développement durable. Les rares auteurs critiques de la croissance et du développement, issus du marxisme, soulignaient les contradictions économiques et sociales à l’échelle mondiale du système capitaliste plus que la crise écologique. Pourtant, avec ce livre, on est en face d’une analyse lucide et prémonitoire de la mondialisation (le terme y est même utilisé) et des dangers qu’elle entraîne pour la survie de la planète. La décomposition des États-Nation, et plus encore celle du politique et de la démocratie, l’absurdité de la croissance illimitée des besoins et de la production de gadgets sont analysées avec rigueur et dénoncées avec passion. De ce point de vue l’ouvrage conserve une étonnante actualité. Sans y être central le thème du pillage des ressources naturelles et de la destruction écologique planétaire est discrètement évoqué. L’issue alternative proposée va dans le sens d’une autolimitation des besoins et de l’instauration d’un modèle de vie sobre et convivial. Nul doute que s’il avait vécu encore quelques années, l’auteur serait monté au créneau pour dénoncer le chant des sirènes et les chimères du développement durable. En le clouant au pilori et en plaidant pour la décroissance, nous nous sentons les héritiers légitimes de sa pensée.



 
SPIP | squelette | | Plan du site | icone suivi activite RSS 2.0